Google+ Badge

vendredi 13 septembre 2013

Je connais Cécile depuis sa plus tendre enfance. Cela fait une paire d'années que Cécile me raconte tous ses secrets.
C'est pour cela qu'à mon tour je me suis confiée à elle, et lui ai racontée toute ma vie de sorcière.

Je l'ai rencontré un jour de pluie dans les bois. Tous les dimanches, elle y allait avec ses parents.
Il était coutume chez elle, de couper et ramasser le bois, chaque fin de semaine, pour faire chauffer la maison, grâce à la cheminée.
Cécile détestait cela. Mais pour ne pas trouver les journées trop longues, elle se créa un monde magique avec des amis féeriques.
Ce qu'elle ne savait pas à ce moment-là, est que les amis dont elle croyait s'imaginer, existaient bien, et qu'elle leurs parlait vraiment.

Un jour, qu'elle s'échappa de la corvée pour courir au milieu du bois avec les fées et les elfs, je me décidai de lui parler.
Cachée derrière un gros arbre, je lui fis tout d'abord peur. Mais après un cri d'épouvante, voyant ma robe si colorée.
Elle attrapait un fou-rire, non seulement pour me dire qu'elle avait eut très peur, mais surtout que ma robe lui faisait penser à un déguisement de clown.
Ce qui, sur le moment, je l'avoue, me déplut beaucoup.
Mais ses grands yeux d'enfant rieur me charmèrent et j'aimais qu'elle me raconte toutes ses histoires de petite fille.

Plus tard, alors qu'elle devenait une jeune fille, je devenais sa meilleure amie.
J'étais et je sais que je le resterai, son jardin secret.
Lorsqu'un malheur lui survenait, elle venait alors me parler, et me demandait conseil.
Et c'est avec un de mes tours de magie les plus féeriques, que je lui faisais retrouver son sourire.

Quelques années plus tard, malgré qu'elle due partir pour Paris, elle ne m'oublia pas.
Seule dans sa petite chambre de bonne, elle continuait de penser à moi, mais plus de la même façon qu'auparavant.
La vie parisienne lui fit prendre conscience que tout le monde avait le droit d'être protégé par sa bonne sorcière.
C'est ainsi qu'au fur et à mesure des années qui s'écoulaient, Cécile raconta d'abord mon histoire à tous les enfants qu'elle rencontrait dans son village de l'Oise.
Comme elle trouvait que cela n'était pas assez, elle décida de prendre sa plume et de conter mes aventures à vous tous, mes nouveaux amis.

Maintenant tout ce que je souhaite à Cécile, est de pouvoir toujours vous raconter mes histoires de vieilles sorcières, pour que mon image cesse de vous effrayer, et qu'ainsi je puisse entrer dans vos chaumières en bonne amie.

La Sorcière Fripounette

Aucun commentaire: